Innovation au Grand Lyon : projets en chantier

Le 16 Avril 2013, nous avons eu l’occasion de rencontrer le responsable du projet Open Data au Grand Lyon Grégory Blanc-Bernard, cette fois accompagné de Sarah Ladon, chef de projet “nouveaux usages et numériques”. Le but de notre visite était de connaître les avancées du Grand Lyon dans la mise en place des données ouvertes ainsi que les projets en préparation, notamment le “Urban Living Lab” dont nous avions eu écho.

Changement de licences

Coté données, le Grand Lyon souhaite d’ici fin 2013 ajouter davantage de contenus non-géographiques. La licence utilisée sera LO, mais certaines des données seront accessibles uniquement en accès limité ou payant, nécessitant un enregistrement en tant que réutilisateur auprès de leurs services (lire les détails dans le compte-rendu complet de la réunion).

Un workshop pour documenter l’API

Quant aux usages, un des problèmes majeurs aujourd’hui reste l’absence de documentation et d’exemples précis permettant aux développeurs de s’approprier l’API du Grand Lyon. Un workshop public sera organisé prochainement pour permettre d’avancer sur ce sujet.

Le projet Urban Data

Nous avons également obtenu plus de précisions sur le projet baptisé Lyon Urban Data. Mené par le Grand Lyon, l’idée est de constituer un “Living Lab”, lieu de rencontre entre les différents acteurs de l’innovation à Lyon : entrepreneurs, chercheurs, designers, pôles de compétitivité, associations, etc… Le lieu devrait se situer près de la Part-Dieu et comporter un showroom, un espace de coworking, une salle pour le prototypage et posséder une équipe de plusieurs personnes à temps plein. Ce “Urban Lab” ouvrira ses portes fin 2013.

Appel pour un projet collectif autour du Living Lab

Pour l’instant, les partenaires identifiés pour l’utilisation de ce lieu sont essentiellement industriels et institutionnels : Véolia, IBM et le LIRIS (CNRS). La question de l’engagement d’autres partenaires a donc été posée et le Grand Lyon reste apparemment ouvert à d’autres propositions. Afin d’utiliser aux mieux les ressources publiques mises à disposition dans ce projet,  nous nous proposons de réfléchir à une proposition commune des acteurs locaux de l’innovation technologique et sociale autour de Lyon.

Quel seraient les projets que vous souhaiteriez trouver dans un lieu d’expérimentations autour de la ville et des technologies? Comment les mettre en place? en tant qu’association, entreprise ou personne?

 

Si vous êtes curieux de participer avec nous à l’élaboration de cette proposition commune, laissez-nous un message sur Twitter, par mail ou dans les commentaires de ce papier.

 

A bientôt pour la suite !

Workshop : Open Data pour les nuls

Le grand problème avec les données, c’est qu’on ne sait jamais quoi en faire… Les spécialistes du big data redoublent chaque jour de finesse pour parfaire le stockage et l’analyse des milliers de tweets et relevés de compte que nous produisons quotidiennement. Pourtant le mystère reste entier : comment utiliser ces données une fois qu’elles sont rendues publiques?  En effet si les ingénieurs font des prouesses, ils ne sont néanmoins pas souvent les premiers concernés par le contenu même de ces informations. Associations, pouvoirs publics, entreprises, chercheurs… longue est la liste de tous ceux qui pourraient utiliser ce data. Mais voilà, tout le monde n’est pas statisticien ou administrateur système.

Nous avons donc décidé de nous pencher sur la création d’un atelier qui expliquerai les notions de bases d’un sytème d’information (réseaux, données, stockage, etc.) et présenterai un peu les enjeux de l’Open Data localement. L’idée est d’amener des personnes sans connaissance technologique particulière (votre grand-mère par exemple) à identifier des données ou des usages qui pourraient être utile dans sa vie quotidienne. Pas besoin d’ordinateur, quelques stylos et post-it suffisent pour une session de brainstorming d’environ 1h30 où une dizaine de personnes se retrouvent autour de la question « Mais à quoi ça sert les données ouvertes? ». Mi-initiation mi-action, les chanceux participants auront pour mission de laisser aller leurs idées brillantes et saugrenues autour d’un thème choisi. En suivant étape par étape le déroulement de l’atelier, l’objectif final est de décrire précisément 3 usages différentes pour des données existantes ou non, toujours en lien avec le thème choisi.

Durant une récente réunion à l’Atelier des Médias nous avons discuté précisément du déroulement de ce workshop. L’important pour nous est de garder une bonne ambiance et d’en faire un moment agréable pour les participants. L’idée d’un tel atelier a vu le jour lors du lancement de la School of Data par la P2P University et Open Knowledge Foundation en Mars dernier. Il s’agissait alors de développer une leçon d’introduction pour des personnes n’ayant pas de connaissances préalables dans le domaine des données ou de l’informatique (lire toute l’histoire ). Aujourd’hui, ce format un peu particulier peut s’adapter dans de nombreuses situations : milieu scolaire, entreprise ou de façon plus informelle en fonction du thème ou de la question choisie pour le workshop.

Nous cherchons en ce moment-même des volontaires pour participer à l’élaboration du workshop et organiser quelques sessions à Lyon. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous faire signe !